Warning: Illegal string offset 'format_dest' in /appli/spipeva/eva4-spip3/eva/ecrire/inc/filtres_images_lib_mini.php on line 958

Warning: Illegal string offset 'format_source' in /appli/spipeva/eva4-spip3/eva/ecrire/inc/filtres_images_lib_mini.php on line 961
Cicéron et la politique - COLLEGE ANTOINE MEILLET

Accueil > Disciplines > Lettres classiques > LATIN 3ème > Cicéron et la politique

Cicéron et la politique

lundi 29 mars 2010, par Kenneth Tardrew

 CICERON ET LA POLITIQUE

 

 

Jean-Léon Van Zitrone : Bonjour monsieur, Pouvez vous vous présenter ?

 

Cicéron : Cicéron , Marcus Tullius Cicéron ; je fus le premier de ma famille à entrer dans la politique, je fus un homo novus.

 

Jean-Léon Van Zitrone:Quand avez vous commencé votre carrière politique ?

 

Cicéron:Je me lançais dans la carrière politique en 75 av J.C : j’entamais naturellement le cursus honorum, en devenant questeur (Les questeurs sont des magistrats romains chargés des finances) à Lilybée en Sicile occidentale. Je devins célèbre en août 70 avJ-C en défendant les Siciliens dans leur procès contre Verrès , ancien gouverneur de Sicile qui était impliqué dans des affaires de corruption. L’accusation que j’avais portée était si vigoureuse que Verrès, qui avait pourtant été défendu par le plus grand orateur de l’époque (le célèbre Hortensius), a perdu le procès. Je faisais malgré tout publier l’ensemble des discours que j’avais prévus (les Verrines), afin d’établir ma réputation d’avocat engagé contre la corruption.

 

Jean-Léon Van Zitrone:Quel voie politique avez vous choisie ?

Cicéron : Dès cette époque, je songeai à incarner une troisième voie en politique, celle des « hommes de bien » (viri boni), entre le parti des Optimates ( parti du sénat) et de celui Populares ( parti du peuple) ; pourtant, de 66 av. J-C à 63 av. J.-C., l’émergence de personnalités comme César ou Catilina dans le camp des Populares, qui prônent des réformes radicales, me conduisit à me rapprocher des Optimates.

Les Catilinaires et la glorieuse année -63

Jean-Léon van Zitrone : Expliquez nous le côté politique des catilinaires.

 

Cicéron:Catilina, ayant de nouveau échoué aux élections consulaires en octobre 63 av J-C, prépara un coup d’État, dont je fus informé par des fuites. Le 8 novembre, j’apostrophai violemment Catilina en pleine session du Sénat : on cite souvent la première phrase de l’exorde (le début d’un discours) de la première Catilinaire : Quo usque tandem abutere, Catilina, patientia nostra (Jusqu’à quand,Catilina, abuseras tu de notre patience ?).

Mon cursus honorum

Jean-Léon van Zitrone : Veuillez détailler les dates et les différentes étapes de votre carrière politique.

Cicéron : Je fus Questeur, chargé des finances comme je l’ai dit plus haut, en 75 av JC puis Edile j’étais un magistrat de la ville, ma fonction primitive était liée à l’administration urbaine en 71 av JC puis Préteur j’étais de rang sénatorial, je pouvais m’asseoir sur la chaise curule, et porter la toge prétexte 67 av JC et pour finir Consul, la plus haute fonction politique de la republique en 63 av JC.

Jean-Léon van Zitrone : Je vous remercie de votre attention Cicéron

Cicéron : Ce fut un plaisir.