Accueil > Disciplines > HistoireGeographie > 7 milliards d’humains.

7 milliards d’humains.

mercredi 26 octobre 2011, par M Milaveau


Quelques chiffres :


* la population mondiale est jeune : 66% des 7 milliards d’humains a moins de 40 ans, avec un déséquilibre des sexes au bénéfice des femmes au-delà de la tranche d’âge 50-54 ans. Ce pourcentage cache bien des extrêmes comme le montre le tableau suivant :

Pays jeunes, pays vieux :
  Moins de 15 ans de 15 à 65 ans Plus de 65 ans
Monde 30 % 60 % 10 %
Niger 50 % 45 % 5 %
France 20 % 60 % 20 %
Japon 15 % 60 % 25 %


.*Ces chiffres s’expliquent en partie par des taux de fécondité très inégaux : 

Indice de fécondité :
Monde 2,5
Niger 7
France 2,1


* mais aussi par une espérance de vie qui  varie du simple au double selon qu’on habite un pays du Nord ou un pays du Sud : le Japonais détient le record avec une espérance de vie de 83 ans (France : 81 ans) quand un Afghan peut espérer vivre 44 ans...


 


Ce constat dressé, comment nourrir, loger, pourvoir aux besoins, soigner, éduquer 7 milliards d’humains vivant dans un monde aux ressources limitées ?


Manger. Aujourd’hui, 850 millions d’humains souffrent de la faim. Visualiser le planisphère de la sous-nutrition :


http://www.lemonde.fr/planete/infographie/2011/10/11/la-sous-nutrition-et-le-prix-des-denrees-dans-le-monde-en-hausse_1585928_3244.html


Selon la FAO -Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation-, la croissance démographique nécessitera une augmentation de la production agricole de 50% d’ici 2030 et de 70 % d’ici à 2050. Pour la majorité des experts, c’est possible. Encore faut-il accepter un nouveau modèle agricole mondial, "moins gourmand en énergie fossile et moins polluant" et accepter "un nouveau mode de consommation" : réduire les cultures destinées à nourrir le bétail ou à produire des agrocarburants -donc privilégier la consommation humaine directe-, lutter contre le gaspillage :"30 à 60 % de la nourriture produite par l’agriculture finit jetée, décomposée ou mangée par les parasites", améliorer les rendements agricoles en choisissant les variétés adaptées aux écoystèmes locaux... Lire à ce sujet :


http://ecologie.blog.lemonde.fr/2011/10/14/comment-nourrir-9-milliards-detres-humains-sans-detruire-la-planete/


Habiter. 50 % des hommes habitent en ville et "le nombre de citadins augmente de 60 millions chaque année".


La planète compte aujourd’hui plus de 430 villes millionnaires ( 2 il y a 2 siècles : Londres et Pékin) et 21 agglomérations ont plus de 10 M. d’habitants. Cette urbanisation galopante est le fait des pays du Sud : la part des urbains devrait y doubler d’ici 2050, conséquences de l’accroissement naturel et de l’exode rural. Or, ces mégacités du Sud sont confrontées à l’absence de planification du développement urbain d’où des infrastructures déficientes : logement : 1 milliard d’habitants dans des bidonvilles, 3 milliards de personnes sans eau courante chez elles ou à proximité - l’accès à l’eau potable est reconnu "droit de l’homme" depuis juillet 2010-, 2,6 milliards privées d’un assainissement de base ; consommation effrenée d’espaces agricoles comme au Caire ; transports inefficaces ; accès à l’énergie problématique ; pollutions et sécurité...


Soigner mais aussi renforcer les systèmes de santé et de prévention. Il est indispensable de développer l’accès aux soins et à des conditions d’hygiène décentes .


VIH/sida, tuberculose et paludisme sont responsables de 5 M. de décès/an mais révèlent aussi les inégalités socio-économiques entre Nord et Sud et peuvent remettre en question les progrès accomplis en termes d’espérance de vie moyenne, passée de 52,5 ans en 1950 à 69,2 ans en 2009. L’épidémie mondiale de diabète et d’ obésité représente un facteur aggravant les maladies cardiovasculaires (17,3 M. de morts en 2008) et les cancers (7,6 M. /an). Espoir d’un vaccin contre le paludisme : http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/10/18/paludisme-vers-un-vaccin-efficace-a-50-pour-les-enfants_1590030_3244.html


 


Apprendre.


"Actuellement, 30 M. d’enfants non scolarisés vivent en Afrique subsaharienne et 16,3 M. en Asie du Sud et de l’Est. En 2008, le taux de scolarisation en Afrique subsaharienne était de 73% alors qu’il atteignait 95 % en Amérique du N. et en Europe occidentale". "Selon l’UNESCO, il ne sera pas possible de généraliser d’ici 2015 la scolarisation des enfants dans le primaire" car les aides -prêts et dons- sont insuffisants. Or, pas déducation pas de développement :


Taux d’analphabétisme dans le monde :


 


 Part de la population sous le seuil de pauvreté :