Accueil > Disciplines > HistoireGeographie > 3°et 4° : Repères commentés 4° & 3° pour le brevet.

3°et 4° : Repères commentés 4° & 3° pour le brevet.

jeudi 14 janvier 2016, par M Milaveau


 


Ces commentaires sont ceux que l’on est en droit d’attendre de la part du candidat.


Ne pas oublier les repères 6° et 5° manuel pages 386-387 ainsi que les repères géograhiques pages 390-395.


................................


 


Repères et commentaires de la classe de 4ème


 


Milieu du XVIIIe siècle : L’Encyclopédie


Dirigée par Diderot et d’Alembert, l’Encyclopédie rassemble les connaissances de son époque et diffuse les idées des Lumières. Elle est formée de plus d’une trentaine de volumes.


Les Lumières sont un courant de pensée du XVIIIe siècle où les philosophes et les savants ont remis en cause la société d’ordres, ses bases politiques, religieuses et sociales.


 


1789-1799 : La Révolution française


Ces dix années bouleversent le cadre politique et social de la France. Elles mettent fin à la monarchie absolue et à l’Ancien Régime et posent les bases de la France contemporaine.


 


14 juillet 1789 : La prise de la Bastille


En s’emparant de la prison de la Bastille, les Parisiens mettent fin à un symbole de la monarchie absolue et marquent profondément les esprits en ce début de révolution.


Un siècle plus tard, la date est choisie par la Troisième République comme jour de fête nationale.


 


Août 1789 : Déclaration des droits de l’homme et du citoyen


Inspiré des Lumières, ce texte pose les principes d’une société reposant sur l’égalité devant la loi, la liberté de l’individu et la souveraineté du peuple.


 


Septembre 1792 : Proclamation de la République


En septembre 1792, la République est proclamée pour remplacer la monarchie constitutionnelle. La souveraineté nationale est affirmée.


Cette proclamation arrive après une série de graves événements : la guerre avec les monarchies européennes, la prise à Paris par les révolutionnaires du palais des Tuileries où le roi Louis XVI habitait depuis l’automne 1789, il est emprisonné à la suite de cet événement.


 


1799-1815 : Le Consulat et l’Empire


En 1799, Napoléon Bonaparte s’empare du pouvoir à la suite d’un coup d’État et instaure une république autoritaire, le Consulat. Il dirige d’abord le pays en tant que Premier Consul, puis en tant qu’empereur. Il réforme la France et l’entraîne dans de nombreuses guerres.


 


1804 : Napoléon 1er, empereur des Français


En se couronnant lui-même empereur dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, Napoléon1er fonde le Premier Empire.


 


1815 : Le Congrès de Vienne


En 1815, après la défaite militaire finale de Napoléon 1er, les grandes nations européennes se réunissent à Vienne, en Autriche, pour redéfinir les frontières européennes bouleversées par les guerres de la Révolution et de l’Empire et pour établir entre elles un équilibre politique stable.


 


1815-1848 : Monarchie constitutionnelle en France


Après le départ définitif de Napoléon 1er, la France retrouve jusqu’en 1848 un régime de monarchie constitutionnelle, déterminé par des chartes et où le rôle du parlement se renforce peu à peu.


 


1848-1852 : La Seconde République


Instituée après la révolution de 1848, la Seconde République est présidée par Louis-Napoléon Bonaparte. Elle établit le suffrage universel masculin et abolit l’esclavage.


 


1848 : Établissement du suffrage universel masculin / Abolition de l’esclavage en France


En 1848, une des premières décisions de la Seconde République est de décréter le suffrage universel masculin. Tous les Français de plus de 21 ans ont le droit de vote : c’est une progression importante pour la démocratie.


En 1848, dans les premiers mois de son existence, la Seconde République décide sous l’impulsion de Victor Schoelcher d’abolir définitivement l’esclavage dans les colonies françaises.


 


1852-1870 : Second Empire


En 1852, Louis-Napoléon Bonaparte, président de la Seconde République, fait un coup d’état pour devenir empereur et fonde le Second Empire. La France se modernise pendant cette période. La guerre contre la Prusse met fin au Second Empire.


 


1870-1940 : La Troisième République


La Troisième République est proclamée en 1870 après la chute de Napoléon III alors que la France est en guerre contre la Prusse. C’est la première fois que la République s’installe durablement en France. Elle se termine en 1940 après la défaite face à l’Allemagne nazie.


 


1882 : Jules Ferry et l’école gratuite, laïque et obligatoire


Jules Ferry fait voter des lois sur l’école alors que la scolarisation est déjà bien avancée en France. Ces lois, en affirmant l’obligation et la gratuité, garantissent le droit à l’instruction. Et en proclamant une école laïque, elles fondent une école indépendante des religions.


 


1894-1906 : Affaire Dreyfus 


Dreyfus est un capitaine français de religion juive. Il est condamné, à tort, pour trahison. Cette injustice divise alors les Français. Il est finalement innocenté.


 


1905 : Loi de séparation des Églises et de l’État


Cette loi manifeste la volonté de neutralité religieuse de l’État en France, mais aussi sa volonté de garantir la liberté de conscience et de culte. La religion n’est plus financée par l’État, mais l’État veille à ce que chacun puisse exercer librement sa religion dans le respect de toutes les autres. La République française est déclarée désormais laïque.


 


Repères et commentaires de la classe de 3ème


 


1914-1918 : La Première Guerre mondiale


Commencée en Europe, cette guerre est le premier conflit mondial. Guerre totale, elle s’appuie sur la puissance des industries de l’armement et se caractérise par la violence de masse qui a causé la mort de près de 10 millions de soldats.


 


1916 : Verdun


De février à décembre 1916, c’est l’une des plus longues batailles de la Première Guerre mondiale. Elle symbolise l’horreur des tranchées et la guerre d’usure. Plus de 300 000 soldats des deux camps y ont perdu la vie.


 


11 novembre 1918 : Armistice de la Grande Guerre


Signé dans un wagon au milieu de la clairière de Rethondes près de la ville de Compiègne, l’Armistice du 11 novembre 1918 marque la fin des combats entre la France et l’Allemagne.


 


1917 : La Révolution Russe


En 1917, la Russie souffre de la guerre et le régime politique du tsar est contesté déjà depuis de nombreuses années. Des actions révolutionnaires amènent au pouvoir Lénine et les Bolcheviks qui arrêtent la guerre et mettent en place un régime communiste.


 


1924-1953 : Staline au pouvoir


Staline, « l’Homme d’Acier », transforme l’U.R.S.S., c’est à dire l‘Union des Républiques Socialistes Soviétiques, en un État totalitaire : il est le dictateur qui décide de tout en politique et en économie. Il contrôle la société en utilisant la propagande et la répression de masse. 


 


1933-1945 : Hitler au pouvoir


Après avoir été nommé chancelier en 1933, Adolf Hitler remplace la république allemande par le Troisième Reich nazi, un régime totalitaire, nationaliste, raciste, antisémite et antidémocratique. Il impose à l’Allemagne le culte de la personnalité, le parti unique, l’embrigadement de la jeunesse et met en place une répression politique implacable.


 


1936 : Victoire électorale et lois sociales du Front Populaire


Le Front Populaire français, coalition de gauche composée des communistes, socialistes et radicaux, remporte les élections législatives en mai 1936. Léon Blum et son gouvernement engagent des réformes attendues avec un immense espoir. Les Accords de Matignon, complétés par des lois sociales, sont signés avec les syndicats et le patronat. Ils instaurent des hausses de salaire, la semaine de travail de 40 heures, le droit syndical dans l’entreprise et deux semaines de congés payés.


 


1939-1945 : La Seconde Guerre mondiale


Elle débute en septembre 1939 avec l’invasion de la Pologne par l’Allemagne nazie et se termine en 1945 après les capitulations allemande en mai et japonaise en septembre. Cette guerre totale, alimentée par des armes toujours plus puissantes comme la Bombe atomique, est un affrontement aux dimensions planétaires.


La Seconde Guerre mondiale est également qualifiée de guerre d’anéantissement pour de nombreuses raisons :


- plus de 60 millions de morts dont plus de la moitié de civils,


- une volonté de destruction ou de domination totale de la part des dictatures sur les territoires conquis,


- les crimes de masse, le génocide des juifs et des tziganes.


 


8 mai 1945 : Fin de la seconde guerre mondiale en Europe


Le 8 mai 1945, l’Allemagne capitule sans condition : c’est la paix en Europe.


 


Août 1945 : Hiroshima et Nagasaki


Les États-Unis lancent sur les villes japonaises d’Hiroshima et de Nagasaki des bombes atomiques pour obtenir la capitulation du Japon.


18 juin 1940 : Appel du général de Gaulle


De Gaulle prononce depuis la radio de Londres, la BBC, un appel aux Français pour refuser l’armistice demandé par Pétain et continuer le combat à ses côtés. L’appel du 18 juin marque le début de la Résistance française.


 


1940-1944 : le Régime de Vichy


En 1940, suite à l’armistice, le maréchal Pétain fonde un nouveau régime qui met fin à la Troisième République. C’est l’État français, qui s’installe dans la ville de Vichy. Ce régime autoritaire, basé sur une nouvelle devise, « travail, famille patrie », mène une politique de collaboration avec l’Allemagne nazie.


 


1944-1945 : Libération de la France, rétablissement de la République (la IVe), droit de vote des femmes, Sécurité sociale


Les Alliés, avec l’aide de la Résistance, libèrent la France de l’occupation allemande. Le régime de Vichy s’effondre. La République est restaurée, mais avec des institutions renouvelées qui créent une « Quatrième République ». Le suffrage devient vraiment universel avec le droit de vote des femmes. La sécurité sociale protège désormais les Français, face notamment aux risques liés à la maladie, au travail et à la vieillesse.


 


1961-1989 : Le Mur de Berlin


Pendant la guerre froide, l’Europe est divisée en deux : l’Ouest est proche du régime libéral des États-Unis, l’Est est sous domination communiste de l’URSS. Berlin est alors coupée en deux secteurs correspondant à chacun des camps de la guerre froide. Le Mur de Berlin est construit par les communistes pour empêcher les Allemands de l’Est de s’enfuir à l’Ouest. Pendant près de 30 ans, ce mur concrétise la coupure du monde en deux blocs pendant la guerre froide.


Le président américain Kennedy condamna sa construction lors d’un célèbre discours.


 


1947-1962 : Principale phase de la décolonisation


De 1947 à 1962, l’Europe voit la majorité de ses colonies accéder à l’indépendance.


Par exemple, la Grande Bretagne voit l’Inde devenir indépendante. Pour la France, c’est notamment le cas de l’Algérie et de bien d’autres colonies en Afrique subsaharienne.


 


1957 : Les traités de Rome


En 1957, l’Allemagne de l’Ouest, la France, l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg signent des traités qui instituent la CEE (Communauté Économique Européenne) et l’Euratom (traité pour l’énergie atomique). L’objectif de la CEE est de créer un marché commun. Elle s’appuie sur les valeurs démocratiques et souhaite assurer à l’Europe une paix durable ainsi que la prospérité.


Ces traités marquent le début de la construction européenne.



1958-1969 : Les années de Gaulle


La guerre en Algérie favorise le retour au pouvoir du général de Gaulle. Une nouvelle constitution est alors adoptée en 1958, elle renforce le pouvoir exécutif et notamment celui du Président de la République. Ces années sont marquées par la volonté du général de Gaulle de restaurer la grandeur nationale et de moderniser la France. Le mouvement de contestation de Mai 1968 affaiblit la position politique du général de Gaulle qui démissionne de sa fonction de Président de la République l’année suivante.



1981-1995 : Les années Mitterrand


En 1981, la Cinquième République est présidée pour la première fois et pour 14 ans par un socialiste, François Mitterrand. Des réformes sont engagées : nationalisations, abolition de la peine de mort, impôt sur la fortune. Mais les difficultés économiques persistent et les oppositions politiques se renforcent.


Les élections législatives créent par deux fois une situation inédite : la cohabitation. Le président, de gauche, cohabite avec un parlement de droite et il doit donc choisir un premier ministre de droite lui aussi.


 


1992 : Le traité de Maastricht


Avec la signature du Traité de Maastricht, la Communauté Économique Européenne originelle évolue pour devenir une Union Européenne élargie et renforcée.



1995-2007 : Les années Chirac


En 1995, Jacques Chirac, homme politique de droite, devient Président de la République. Le mandat présidentiel est réduit à 5 ans en 2000. Les difficultés économiques sont toujours présentes. Jacques Chirac s’oppose aux États-Unis lors de l’intervention en Irak en 2003 en refusant que la France y participe.



2002 : L’Euro monnaie européenne


L’Union Européenne se renforce par la mise en place d’une monnaie unique, l’Euro. La zone euro concerne 17 États membres sur 27.