Accueil > Objectif Brevet > Aide au brevet > Correction des dernières fiches de révision - DNB Français

Correction des dernières fiches de révision - DNB Français

mardi 24 juin 2014, par Mm Auroux

Fiche d’exercices sur les FIGURES DE STYLE :

1) Oxymore (le nom "poupée" s’oppose à l’adjectif "vivante") ou Métaphore (puisque c’est "cette petite fille" qui est comparée à "cette poupée vivante", sans mot comparatif)

2) "Comme un conscrit" = comparaison

3) Oxymore

4) a- Le "tuyau" est la bouche du petit frère. b- Métaphore

5) a- Participe présent b- Énumération / Accumulation qui insiste sur la quantité de dégâts.

6) Anaphore qui rythme le poème et crée un effet de refrain.

7) La séduction amoureuse est associée au champs lexical du combat, de la guerre, du conflit comme le prouvent les mots "munitions" et "capitulant sans condition" : il s’agit donc d’une métaphore.

8) Les deux énumérations sont : "écroulés..., sales, écœurés, désespérés" (énumération d’adjectifs : les participes passés ici ont bien une valeur adjectivale) et "geignaient, se plaignaient et blasphémaient" (énumération de verbes conjugués), qui insistent et mettent en valeur la dégradation physique et morale des prisonniers suscitant ainsi la pitié du lecteur.

9) Personnification car la nature se voit attribuer des caractéristiques humaine : la rivière "chante" et la montagne est "fière", rendant ainsi la nature plus vivante (c’est le but principale de toute personnification : rendre plus vivant)

10) "Visage" est une métonymie car il désigne des personnes à l’aide d’une partie de ces dernières : le fait que ces personnes ne soient plus que des visages montrent le désintérêt que la jeune fille leur porte, oubliant même leur nom.

Fiche d’exercices sur les PROPOSITIONS SUBORDONNÉE :

1) "que ns étudions cette année" = prop sub relative, cplt de l’antécédent "programme de physique"

2) " qu’il ne lui .... déesses" = prop sub complétive conjonctive , COD du vb "jura"

3) "qui est venu à la maison en mon absence" = prop sub complétive interrogative indirect, COD du vb "dis"

4) "qui ne soit pas trop cher" = prop sub relative, cplt de l’antécédent "un vélo"

5) "puisque tu as réponse à tout" = prop sub circonstancielle, CC de cause // "pourquoi ta chambre n’est toujours pas en ordre" = prop sub complétive interrogative indirecte, COD du vb "explique"

6) "si... qu’il n’a rien pu écrire ds les années qui ont suivi" = prop sub circonstancielle, CC de conséquence // "qui ont suivi" = prop sub relative, cplt de l’antécédent "les années"

7) "que nous allions au théâtre ce soir" = prop sub complétive conjonctive, COD du vb "voulez".

8) "qui sent très bon" = prop sub relative, cplt de l’antécédent "un rosier"

9) "qui va oser annoncer la nouvelle à Rachel" = prop sub complétive interrogative indirecte, COD du vb "demande"

10) "Si vous êtes témoin d’un accident" = prop sub circonstancielle, CC de condition.

11) "si je serai capable de le faire" = prop sub complétive interrogative indirecte, COD du vb "sais"

12) "Quoique la police ait enquêté de nombreuses années" = prop sub circonstancielle, CC de concession

13) "pour que les concurrents présents sur la ligne de départ l’entendent" = prop sub circonstancielle, CC de but

14) "que nous ne puissions être à l’heure" = prop sub complétive conjonctive, COD du vb "crains"

15) "où il va" = prop sub complétive interrogative indirecte, COD du vb "demande"

16) " où j’ai grandi" = prop sub relative, cplt de l’antécédent "la ville"

17) "à ce que tu viennes si tôt" = prop sub complétive conjonctive, COI du vb "attendais"

18) "Alors que je suis toujours en avance" = prop sub circonstancielle, CC d’opposition

19) "Etant donné qu’il neige" = prop sub circonstancielle, CC de cause

20) "pourquoi tu pleures" : prop sub complétive interrogative indirecte, COD du vb "ignore"

Fiche d’exercices sur les RAPPORTS LOGIQUES (doc joint pour les absents) :

  • Exercice 1

1. "Si tu veux progresser, entraîne-toi tous les jours ! " = condition

2. "Il n’avait pas mangé depuis Marseille pour économiser son argent, si bien que des crampes douloureuses lui serraient l’estomac" = conséquence OU " Parce qu’ il n’avait pas mangé depuis Marseille pour économiser son argent, des crampes douloureuses lui serraient l’estomac" = cause

3. "L’un rit, tandis que l’autre pleure" = opposition

4. " J’étais amoureux de la ville, puisqu’ ici je pouvais disparaître..." = cause OU "Ici je pouvais disparaître... de telle sorte que j’étais amoureux de la ville" = conséquence.

  • Exercice 2

1. C’est une proposition subordonnée circonstancielle, introduite par la conjonction de subordination "si..que". La fonction est CC de conséquence.

2. C’est un groupe prépositionnel introduit par la préposition "en cas de". La fonction est CC de condition.

3. C’est une proposition subordonnée circonstancielle, introduite par la conjonction de subordination "quoique". La fonction est CC de concession.

4. C’est une proposition participiale, introduite par le participe "ayant assassiné". La fonction est CC de cause.

  • Exercice 3

Dans chaque phrase, le mot souligné est une conjonction de coordination.

1. "Je ne veux pas me priver de manger, bien que je veuille maigrir" : j’ai utilisé une conjonction de subordination et mis en valeur la concession.

2. "Si tu fais tes exercices tous les jours, tu auras ton examen" : j’ai utilisé une conjonction du subordination et mis en valeur la condition.

3. "Je suis à l’auberge, j’ai faim, alors je reste" : j’ai utilisé un adverbe, et mis en valeur la conséquence.

4. "Elle est pour toi parce que tu la mérites" : j’ai utilisé une conjonction de subordination et mis en valeur la cause.

  • Exercice 4

"Ah si j’avais été riche, elles auraient été là, elles m’auraient léché les joues de leur baiser ! Je serais demeuré dans un hôtel, j’aurais eu de belles chambres. J’aurais eu tout cela. Mais rien. Si j’avais eu des trésors à laisser !"

La consigne me demande de transformer la première forme verbale au plus-que-parfait, je suis donc obligée de transformer les autres verbes (qui sont au conditionnel présent) au conditionnel passé. A savoir : la valeur est l’irréel du passé !